Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ?

  • : Le Blog du Renardo
  • Le Blog du Renardo
  • : des petits bonheurs, des reportages avec Renardo, un code des blogs, des textes décalés et de fines biographies, c'est ce que j'ai choisi de donner en lecture.
  • Contact

 

Je vous invite à cheminer sur ce blog,

et parcourir différentes rubriques :

Ainsi Renardo en reportage, Question du jour, les petits bonheurs,

le code des blogs et les

textes décalés.

 

Je vous souhaite une bonne lecture.

 




Texte libre


Expression du jour :
Je l'ai rencontrée aujourd'hui. Savez-vous ce que veut dire "l'enfer" d'une bibliothèque ????

C'est le rayon interdit, là où l'on range les auteurs sulfureux (type Sade, Céline...), les revues cochonnes...
L'enfer quoi !
L'Enfer de le bibliothèque Nationale a été créé en 1836. Aujourd'hui, le porno s'industrialise et se normalise au point que la notion d'obsédé sexuel est en passe de disparaître.


Archives

10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 04:26
Me voilà de retour en France, retour à mon clavier avec accents et pirouettes scripturales. J'ai pu enfin savourer un bon café...
Ah, ma chère France, il est bon de te revoir et il est très bon de te regarder d'ailleurs. Ici, ce qui m'embête le plus, ce sont nos turpitudes administratives, qui ne sont pas le fruit du hasard mais d'une construction mentale, d'une posture identitaire. Il est fréquent dans notre pays de critiquer le système administratif. Cependant, il est nettement plus rare de trouver des critiques relatives aux raisons profondes de notre manière de penser la règle sociale.
Nos procédures administratives ont pour but d'exercer un contrôle préventif de la véracité et de l'honnêteté des démarches. Aussi, l'on demande aux administrés de fournir des tas de justificatifs afin d'attester l'identité, la nationalité, la résidence, les revenus et ce à tout bout de champ. C'est dire le postulat de suspicion qui flotte autour du résident. C'est dire les complications qui apparaissent dès lors qu'un élément du pack fait défaut.
Cette suspicion apparait étonnante pour l'anglo-saxon qui a très tôt protégé l'individu face aux excès de l'Etat. A l'inverse, c'est la suspicion d'un Etat Léviathan qui est en action dans ces pays.
Les affaires récentes de terrorisme nous montre combien ces pays ont été longtemps ouverts et qu'ils payent actuellement cette absence de suspicion individuelle. On a rien sans rien.
Nous avions avec mon tout frais mari, tenté de nous marier en France. Il est d'origine étrangère et je peux vous dire que les procédures sont à coucher dehors. Aux Etats-Unis, aucune tracasserie, si ce n'est à l'Ambassade de France, ne nous a été réservée. Le point de vue américain est que si deux individus veulent se marier , c'est leur droit le plus strict et l'Etat, à moins que sa sécurité soit engagée (à sa charge de le prouver), ne peut s'y opposer y compris de manière détournée aux moyens de longues procédures administratives du type kafkaien.

Au moment où le monde s'internationalise, s'accélère, je me demande si notre façon de penser est bien adaptée. Je trouve pour ma part que nous consacrons bien trop d'énergie à ces procédures suspicieuses. Je trouve également que ce contrôle préventif administratif est largement privatif de liberté, pas forcément efficace, générateur de tracasserie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Popysabelle - dans question du jour
commenter cet article

commentaires

Ptitsa 14/01/2008 16:20

J'ai eu une expérience similaire depuis que je vis au Luxembourg (ça fait 2 ans et demi maintenant). Pour m'installer ici tout a été très vite, les papiers ont été faits rapidement, les gens étaient sympas alors qu'on m'avait prédit qu'ils n'aimaient pas les Français et feraient tout pour m'enquiquiner. Côté français, par contre, c'était le merdier complet avec les impôts, la sécu, ma mutuelle ... qui ne comprenaient rien à rien (ça vient tout juste de se régler, 2 ans après!). Et pourtant je ne partais pas au bout du monde: j'avais à peine fait 50 km pour franchir cette frontière! C'est là que je me suis rendue compte à quel point la France pouvait être bureaucrate... et lente... et chichiteuse... et que j'ai pensé à tous ces pauvres immigrés qui y arrivent avec, en plus, pour eux l'obstacle de la langue, des diplômes pas reconnus, des papiers manquants... Bonjour, la France, terre d'accueil et pays des droits de l'homme ...

Popysabelle 14/01/2008 18:52

Effectivement , quand on passe les frontières, on a l'impression de respirer. Quand j'ai découvert la procédure pour me marier avec mon mari étranger en france, j'en ai eu mal au coeur. Aux usa, ça s'est fait comme une lettre à la poste!

lauryle 10/07/2007 11:22

t'aurais du rester au US... ton français était plus compréhensible pour ma petite tête.... lool

Popysabelle 10/07/2007 22:55

Oui, en revenant ici, je me reintellectualise !!!!