Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ?

  • : Le Blog du Renardo
  • Le Blog du Renardo
  • : des petits bonheurs, des reportages avec Renardo, un code des blogs, des textes décalés et de fines biographies, c'est ce que j'ai choisi de donner en lecture.
  • Contact

 

Je vous invite à cheminer sur ce blog,

et parcourir différentes rubriques :

Ainsi Renardo en reportage, Question du jour, les petits bonheurs,

le code des blogs et les

textes décalés.

 

Je vous souhaite une bonne lecture.

 




Texte libre


Expression du jour :
Je l'ai rencontrée aujourd'hui. Savez-vous ce que veut dire "l'enfer" d'une bibliothèque ????

C'est le rayon interdit, là où l'on range les auteurs sulfureux (type Sade, Céline...), les revues cochonnes...
L'enfer quoi !
L'Enfer de le bibliothèque Nationale a été créé en 1836. Aujourd'hui, le porno s'industrialise et se normalise au point que la notion d'obsédé sexuel est en passe de disparaître.


Archives

29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 01:40

Le blog a ceci de particulier par rapport au format "site internet", c'est sa périodicité, la nécessité d'un perpétuel renouvellement. Beaucoup de blogs choisissent une thématique, un format d'intervention de type épisode récurrent. Les lecteurs fidélisés s'attendent à retrouver des personnages, des rubriques...

Le format typique du blog est naturellement le journal intime. En observant les journaux intimes, j'ai noté qu'il s'agissait d'une formule essentiellement féminine.
Une chose m'étonne par rapport à cette production c'est le décloisonnement privé/public qu'elle manifeste. Un journal intime, par définition, est intime. Voire caché. On écrit des choses et particulièrement des choses que l'on a du mal à vivre, à dire... En passant par le biais du net, on affiche désormais nos mélancolies à travers la toile en essayant de trouver un lectorat. Un témoin.
Bizarement, le journal intime "papier" est quelque chose de caché, dont on craint en général qu'il tombe entre les mains de lecteurs. Je me souviens, il y a quelques années, je suis allée passer quelques jours chez un ami, et j'ai oublié chez lui mon journal. En y réfléchissant, je n'avais vraiment aucune envie plus ou moins consciente d'oublier ça chez lui. Il me l'a gentiment renvoyé par la poste et je n'ai jamais, jamais repris contact avec lui... J'ai vécu cela comme une honte totale, J'avais noté dessus toutes mes erreurs, échecs, noyades, diverses hontes...Je me suis sentie toute nue et indigne par rapport à l'image que je voulais donner de moi. Je me sentais minable. Je crois que pour beaucoup, cette mésaventure est un véritable cauchemar.

Etre lu, dans le cas d'un journal intime papier, est un accident, une épreuve, une crainte. Je suis alors particulièrement surprise et intriguée parce que le blog intime lui, à vocation à se diffuser, à se mettre délibérement à nu. Au contraire, c'est dans la diffusion et la lecture que le blog intime prend toute sa dimension. La publicisation de son espace privé devient un véritable enjeu.
Malgré tout, j'ai par ailleurs noté que certains blogueurs prennent des risques, qu'ils ne souhaitent pas que certains les découvrent, découvrent leur véritable identité. Il y a donc une sphère de lectorat que l'on s'autorise et d'autre que l'on redoute ou rejette. Je n'ai par exemple aucune envie de retrouver mon beau-frère comme lecteur !! Je me demande si d'autres, comme moi, ont choisi de divulguer ou pas, dans sa sphère de connaissances, la tenue d'un blog. Ce qui me laisse penser que la publicisation de sa vie privée est cependant limitée tout en dessinant des nouvelles frontières de l'intime.

Partager cet article

Repost 0
Published by Popysabelle - dans le code des blogs
commenter cet article

commentaires

la curieuse 01/05/2007 22:42

On peut aussi prendre du plaisir à voir que nos petits billets quotidiens ravissent certains et donnent l'envie de recommencer le lendemain.... :)

Lody alias Sekhmet 30/04/2007 23:03

En effet je n'avais jamais fait vraiment attention à tout ce que cela implique ..
Finalement je rejoins ton avis, perso je n'ai pas dit à mon entourage proche la tenue d'un blog, et pourtant il n'a rien de vraiment intime quoique ... c'est une part de moi que peu connaissent en fait ...
Par contre des gens anonymes cela me plaît bien car ils ont une objectivité et un recul, enfin je trouve que l'entourage après tout ne jugera pas ce qui est écrit, mais ce qui est écrit en nous connaissant, on ne sait jamais trop au fond ...
Bel article en tout cas ...
 

Popysabelle 30/04/2007 23:23

Au début, je ne voyais aucun inconvénient à partager mon activité ; maintenant, c'est un peu différent. Un peu comme un jardin secret que je partage pourtant avec des inconnus. C'est étrange. Pourtant, je n'écris rien qui soit différent de ce que je vis. Et vice-versa. Mais voilà, j'ai pas envie...

eli cieux 30/04/2007 22:27

    journal intime sur un blog ? c'est la catégorie que j'ai choisie... je suis restée longtemps cachée ( il y en a des blogs avant que l'on tombe sur le mien ! ) et j'écris en sachant que je serai lue donc j'ai une intention de partage , surtout depuis quelques jours où j'avais décidé d'écrire sur un cahier pour ne pas être u et m'exprimer sans retenue ) oui,  cela peut se partager et dernièrement , j'ai posé la question sur un fil, de l'intérêt d'un questionnement intime et d'une mise à nue ( retenue tout de même ) et surprise, j'ai découvert que cela aide des lecteurs qui sont ravis de retrouver des points communs avec leurs questionnements et ça les aide visiblement... écrire et être lue c'est un risque mais ça fait du bien...voilà ce que je pense...

Popysabelle 30/04/2007 22:30

Dévoiler sa part intime est un des risques les plus grands...comme aimer, aimer est un risque ...

Lauryle 30/04/2007 18:49

ça arrive regulièrement....

popysabelle 29/04/2007 22:49

Ce soir, aux infos, j'ai vu qu'une jeune blogueuse anglaise qui écrivait un blog intime, relatant ses expériences professionnelles, a été virée par ses patrons...mais éditée avec succés par la suite !