Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ?

  • : Le Blog du Renardo
  • Le Blog du Renardo
  • : des petits bonheurs, des reportages avec Renardo, un code des blogs, des textes décalés et de fines biographies, c'est ce que j'ai choisi de donner en lecture.
  • Contact

 

Je vous invite à cheminer sur ce blog,

et parcourir différentes rubriques :

Ainsi Renardo en reportage, Question du jour, les petits bonheurs,

le code des blogs et les

textes décalés.

 

Je vous souhaite une bonne lecture.

 




Texte libre


Expression du jour :
Je l'ai rencontrée aujourd'hui. Savez-vous ce que veut dire "l'enfer" d'une bibliothèque ????

C'est le rayon interdit, là où l'on range les auteurs sulfureux (type Sade, Céline...), les revues cochonnes...
L'enfer quoi !
L'Enfer de le bibliothèque Nationale a été créé en 1836. Aujourd'hui, le porno s'industrialise et se normalise au point que la notion d'obsédé sexuel est en passe de disparaître.


Archives

16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 23:53

J'essaye perpétuellement d'avoir du plaisir dans ce que je fais, donner un tour plaisant à mes journées. En plus, dans mon éducation, j'ai appris à réprimer des énergies "négatives" comme la colère, la plainte, l'humeur maussade. Je considère certainement ces choses comme de la mauvaise éducation.

Mais n'est-ce pas utopiste que d'essayer de vivre perpétuellement en énergies positives, dans le respect d'autrui ?

A bien y réfléchir, je pense que cela a ses limites. D'une part parce que lorsque je ressens de telles émotions "négatives" chez l'autre, je le reconnais, ça m'agace. D'autre part, parceque j'ai également des énergies négatives qui me traversent.
En fait, j'ai l'impression qu'à chaque émotion ou sentiment correspond son opposé. Un peu comme si notre architecture émotionnelle fonctionnait comme du courant, avec un pôle - et un pôle +. Lorsque j'expose un pôle, je refoule un autre, qui finit par m'exploser au visage.
Mon éducation m'interdit de "déplaire" à l'autre. Lors d'un récent repas de famille, mon beau-frère, qui fonctionne généralement en mode "agressif" en perpétuelle conquête de territoire, m'a justement agressé verbalement. J'ai tenté de lui répondre et de refuser son agression. Chose assez inconcevable pour certains qui préfèrent le subir...
Au fond de moi, il y avait une petite voix qui me chuchotait : <<Mais pourquoi ne réprime-t-il pas son agressivité et n'essaye-t-il pas d'être plaisant ?>>

Evidemment, cette histoire me permet de réveler ma part d'ombre. En même temps qu'il m'est impossible de subir autant d'énergies négatives...mais pour m'en défendre, je dois bien sûr en passer par une certaine réaction d'agressivité. Sorte de pulsion animale, l'instinct de survie.

Voilà comment j'ai appris que j'étais moi aussi un ours, polaire...


Partager cet article

Repost 0
Published by Popysabelle - dans Les petits bonheurs
commenter cet article

commentaires

Katia 27/04/2007 12:52

Energies ou émotions ?En physique, en mathématiques, il existe des "êtres" négatifs ou positifs ... mais chez l'Humain, qu'est ce qui est "négatif" ? ou même "positif" ?Est-ce le fait  d'exister (que l'énergie de vie, le chi, chez les chinois, existe, qu'une émotion existe) qui peut être négatif ou positif, ou bien les conséquences des actes que nous posons (consciemment ou pas) que nous jugeons + ou - ?Et quand  prennent-ils cette qualité ? Le restent-ils ?Nous feras-tu part du produit de tes réflexions nourries par les réactions ? -:)Ton blog est une jolie forêt plein de branches sur lesquelles passer un moment !

popysabelle 20/04/2007 16:37

Mais si Lauryle, tu comprends très bien ! Pour moi , une personnalité c'est comme des poupées russes : il y a la première, qui cache la seconde et etc...

Lauryle 20/04/2007 16:30

quand je dis que je ne comprend pas ce que tu écrit...

Lauryle 18/04/2007 14:59

la question peu paraitre un peu bête (quoi de plus normal si je suis une ourse ?!?) en quoi, mon coté cassant est finalement touchant ?

Popysabelle 18/04/2007 16:28

Hello ! Ce n'est pas ton côté cassant qui est touchant, c'est ton côté touchant que tu dissimules sous ton côté cassant qui est touchant, forcément...

Lauryle 17/04/2007 18:31

(une fois de plus, j'ai du(?) lire une vingtaine de fois pour faire semblant de comprendre... j'ai l'impression d'être une idiotepar contre, j'aime bien le nom de la catégorie dans laquelle tu as mis ton article ;-))bah, faut de tout pour faire un monde... c'est quand même dommage de se priver de son agressivité sous prétexte qu'elle est "négative" je sais que lorsqu'on était plus petit (chez nos parents) l'agressivité  était envoyé (/ employé) dans une pratique sportive et régulière.mon agressivité, je l'aime bien ; elle me fais ressembler à un ours couvert de pointe (au lieu de poils) et me permet de rester tranquille dans mon coin. en même temps cette agressivité qui fait que je suis (un peu) brutale a permis à quelques personnes d'apprendre à ne pas se faire marcher sur les pieds et à se monter plus sur d'eux. voila pourquoi, quelque part, je l'entretien. mais il est vrai, quand même (je le reconnais ;-)) qu'il est plus plaisant d'être en compagnie de gens calmes et bien élevés !!!à la question qui se dégage de ton texte (:b), j'aurais envie de répondre : oui, c'est utopiste.pour plusieurs raisons : une énergie positive ne se déclare pas de la même manière chez tout le monde, vivre dans le respect d'autrui est quelques chose qui fait envie, mais un peu compliqué à mettre en œuvre universellementet pis... j'aime pas les utopies, mais les ours polaires, y sont mignons, un peu méchants, un peu carnassiers et en voie de disparition...

Popysabelle 17/04/2007 20:48

Alors, pour la catégorie, c'est logique, la recherche du bonheur passe aussi par l'expérimenation de la difficulté, sinon, c'est la foire à neuneu.L'agressivité est une statégie, tout comme la fuite, l'hypocisie...Je suis un ours "bi polaire" en fait, comme chacun de nous, avec deux pôles et l'équilibre se trouve, je le crois, dans la reconnaissance des deux.Certaines de nos stratégie comportementale, par ex l'agressivité, viennent en protection de notre vraie nature, de nos vrais besoins. L'extrême dévouement pour d'autres...Comme je te l'avais dit une fois, au début j'avais été un peu gênée par ton côté cassant mais après, comprenant qu'il ne s'agissait que d'une apparence, je t'ai trouvée touchante..tu vois, toi aussi tu es "bi" polaire, petite ourse ...