Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ?

  • : Le Blog du Renardo
  • Le Blog du Renardo
  • : des petits bonheurs, des reportages avec Renardo, un code des blogs, des textes décalés et de fines biographies, c'est ce que j'ai choisi de donner en lecture.
  • Contact

 

Je vous invite à cheminer sur ce blog,

et parcourir différentes rubriques :

Ainsi Renardo en reportage, Question du jour, les petits bonheurs,

le code des blogs et les

textes décalés.

 

Je vous souhaite une bonne lecture.

 




Texte libre


Expression du jour :
Je l'ai rencontrée aujourd'hui. Savez-vous ce que veut dire "l'enfer" d'une bibliothèque ????

C'est le rayon interdit, là où l'on range les auteurs sulfureux (type Sade, Céline...), les revues cochonnes...
L'enfer quoi !
L'Enfer de le bibliothèque Nationale a été créé en 1836. Aujourd'hui, le porno s'industrialise et se normalise au point que la notion d'obsédé sexuel est en passe de disparaître.


Archives

5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 21:47


Les enfants ont besoin de se classer, de savoir qui ils préfèrent entre maman et papa, ou bien qui est le chouchou de la maîtresse...
 Je crois que la distinction sociale est une activité "naturelle" de l'homme; au contraire, aimer son prochain pour lui-même est une étape plus sophistiquée de l'âme humaine. Petite, je cherchais à me situer. Je me demandais notamment si on était riche ou pauvre. Les catégories enfantines sont simples et sans nuances.

Un jour, en revenant du marché, j'ouvris le porte-monnaie de ma mère. C'était là d'où elle sortait toujours l'argent. C'était le lieu où était l'argent, exclusivement.
<<Dis, maman, on est riche ou on est pauvre ? >> Je comptais les pièces. Ma mère me répondit quelque chose d'étrange : <<On est moyen>>.
C'était un peu difficile à comprendre "moyen". Quand on est petit, on a du mal à imaginer ce qui est "moyen", on ne parvient à identifier que les extrêmes ou les trucs très spécialisés. On entendra rarement un enfant dire qu'il veut être "agent administratif" mais plutôt "chef d'orchestre", millionnaire ou infirmière.
Bref, on était donc "moyen". C'était triste. J'aurais préféré être vendeuse d'allumettes ou princesse.

(Dans un registre assez proche, regardez aussi : "Ceux qui ont un interphone et qui partent au ski")

Partager cet article

Repost 0

commentaires

syboule 06/01/2008 20:01

Dis maman, d'où vient la richesse!!de ton coeur mon enfant!!comme la noblesse!!Bonne année renardeau !!!!

Louis CHATEL 09/04/2007 00:18

Je viens de faire un petit tour... c'est sympa, riche à lire :0085:

lauryle 06/04/2007 19:34

je viens de relire l'article, j'avais oublié que j'avais deja poster, donc tu auras double réaction...entre princesse et vendeuse d'allumette, je ne choisi pas la princesse, pasque c'est "trop", et je ne choisi pas la vendeuse d'allumette (même si la fin est plutôt "jolie") pasque j'ai pris l'habitude de mieux. moi, j'aime bien ça... moyen... ça fait passe partout et quand on a pas envie d'etre repéré, c'est bien. (quoique... j'ai eu le droit à quelles perles des fois..)un conseiller d'état, ce n'est "vital" enfin, leur nombre, parce que leur "grand chef" fat en général le con, dit plein de chose et ne fait rien.chauffeur de bus ne me parait pas "bizarre" vu que j'aimerais passer ce permis... lolnan, mais je sais pas travailler au fin fond d'une usine à recolmater des tuyaux... bref, y'en a besoin...

Lauryle 06/04/2007 09:49

belle (bonne) vision du monde"on n'entendra jamais dire un enfant etre agent administratif". ben moi, quand je croise des gens, je leur demande ce qu'il font, si ça leur plait.et quand j'entends des trucs assez bizarre (par ex : controleur de billet) et la je me dis : la personne qui fait ça, elle voulait le faire depuis longtemps ou elle s'y est retrouvée par hasard ? beaucoup de métiers me semblent incongrus (mais y'en a besoin) et dans ce cas, je me demande toujours, "mais la personne rêvait de faire ça avant, ou... je ne sais pas..."(j'ai l'impression de ne pas savoir m'exprimer, c'est casse pieds..)

Renardo 06/04/2007 17:23

L'utilité des métiers, c'est souvent inversement proportionnel à la valorisation. Tiens par exemple, un conducteur de bus, c'est vital, un conseiller d'Etat, je ne sais pas trop..