Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ?

  • : Le Blog du Renardo
  • Le Blog du Renardo
  • : des petits bonheurs, des reportages avec Renardo, un code des blogs, des textes décalés et de fines biographies, c'est ce que j'ai choisi de donner en lecture.
  • Contact

 

Je vous invite à cheminer sur ce blog,

et parcourir différentes rubriques :

Ainsi Renardo en reportage, Question du jour, les petits bonheurs,

le code des blogs et les

textes décalés.

 

Je vous souhaite une bonne lecture.

 




Texte libre


Expression du jour :
Je l'ai rencontrée aujourd'hui. Savez-vous ce que veut dire "l'enfer" d'une bibliothèque ????

C'est le rayon interdit, là où l'on range les auteurs sulfureux (type Sade, Céline...), les revues cochonnes...
L'enfer quoi !
L'Enfer de le bibliothèque Nationale a été créé en 1836. Aujourd'hui, le porno s'industrialise et se normalise au point que la notion d'obsédé sexuel est en passe de disparaître.


Archives

22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 21:41


<< Qu'aurait été ma vie si j'avais...>> fait différemment, qu'aurait été la France si Raymond Barre avait été président, qu'aurait été le monde si Marx n'avait jamais écrit "Le capital"... ? Les occasions perdues se sont toutes ces choses, de l'amour au métier, aux destins des sociétés qui auraient pu avoir une toute autre saveur si on avait fait des choix différents.
En déterminant ainsi des occasions perdues, on recrée ainsi une sorte d'histoire mythologique qui conduit au regret, aux sensations d'inachèvements, voire à l'amertume.
Denis se souvient : << J'étais parti aux Usa pour un stage de communication, lors des JO. Là-bas, on m'a proposé un contrat dans un grand média radiophonique. J'ai refusé parce que je voulais terminé mes études et aussi rester avec ma petite amie.>>
<<Mais le plat ne passe jamais deux fois. Actuellement, je suis guichetier à la poste>> poursuit-il tristement. Pour Denis, évidemment, s'il avait accepté ce poste ou ne serait-ce que rester en contact avec cete radio, la face de sa vie aurait été toute autre. Un peu comme s'il avait brouillé sa chance et sa carrière à ce moment-là. 
Pour beaucoup, ces décisons ou ces absences de décisions ont été capitales dans leur vie. Souvent, elles sont vécues comme irrémédiables.
A l'excés, une occasion dite perdue incline à expliquer les échecs voire à les justifier. Ce qui probablement est la source de l'insatisfaction, c'est de vivre ces temps passés comme irrémédiables et de ne trouver aucun intérêt à sa vie réelle et présente. Si l'on ne peut trouver du bonheur dans son propre jardin, alors pourquoi ne pas utiliser ces "occasions" comme des marqueurs de ce qui nous plaît vraiment ?
A regretter de ne pas avoir été plus assidu en cours d'anglais signifie peut-être qu'une ouverture aux langues est ce qui nous tente le plus. En reprenant le cours de ces occasions "perdues", on peut devenir plus motivé et conscient de nos désirs.

Partager cet article

Repost 0
Published by popysabelle - dans Les petits bonheurs
commenter cet article

commentaires